Comment sont fabriqués les vêtements en chanvre?

Comment sont fabriqués les vêtements en chanvre?

Le chanvre est une fibre produite par la nature et utilisée dans le domaine du textile depuis de nombreuses années. Dans la confection des vêtements, il s’agit d’une matière relativement prisée pour diverses raisons. Notamment pour son caractère écologique et pour sa durabilité. À travers cet article, vous retrouverez les différentes étapes de la fabrication de vêtements en chanvre.

Ce que vous devez savoir sur le chanvre

Avant de penser à confectionner des vêtements faits à partir du chanvre, il faudrait savoir comment cette matière est cultivée. Le chanvre est une plante qu’on confond généralement avec de simples herbes. Contrairement à celles-ci, sa durée de pousse est plus longue (soit trois mois environ).

Durant cette période, sa hauteur peut avoisiner 5 ou 6 mètres. Et une fois arrivé à maturité, on le récolte une fois par an. Si initialement, la récolte se faisait à la main, aujourd’hui la donne est toute autre. Son usage intense dans le domaine du textile a permis d’industrialiser ce processus.

Par ailleurs, vous devez savoir que le chanvre est avant tout une substance qu’il est possible de fumer. Retrouvez l’essentiel à savoir sur le chanvre et sur son lien avec les cigarettes électroniques sur Espace Eco Chanvre.

La fabrication de vêtements en chanvre

De manière globale, il s’agit de la seconde étape dans le processus de confection des vêtements en chanvre. En effet, après la récolte du chanvre, les cultivateurs séparent les plants mâles des plants femelles, puis séparent la fibre des graines.

D’après certains cultivateurs, les fibres produites par les plants mâles sont plus fines que celles produites par les femelles. Cette théorie originaire du Royaume-Uni a été confirmée par une étude menée en 1 996. De quoi orienter les professionnels du textile dans le choix des plants qui leur seront les plus utiles.

Pour fabriquer les tenues en chanvre, il faudra passer par trois étapes :

·          le rouissage

·          le décorticage et le filage

·          l’extraction de la lignine

Le rouissage

Il s’agit d’un procédé permettant à la pectine présente dans les fibres de se décomposer dès l’apparition de la lumière ou de l’air. Suite à la décomposition, de longues fibres libériennes sont découvertes. Ce sont ces fibres-là que vous pouvez retrouver sur l’écorce intérieure de certaines plantes tels que le chanvre, mais aussi le lin par exemple. Le rouissage peut être fait avec de la glace, de la neige, de l’eau ou des dispositifs chimiques et enzymatiques.

Le décorticage et le filage

L’étape du décorticage permet d’ôter le centre ligneux de la tige. Ce procédé peut être effectué immédiatement après le rouissage sans forcément attendre que les fibres soient sèches.

À la suite du décorticage, les fibres obtenues sont réunies en balles et expédiées dans les usines afin de subir le filage. Aucun traitement supplémentaire n’est nécessaire avant de filer les fibres. Cependant, des moyens chimiques et mécaniques sont utilisés afin de renforcer la douceur, ainsi que l’élasticité desdites fibres.

L’extraction de la lignine

Une fois le filage terminé, les spécialistes procèdent à l’extraction de la lignine. La lignine est une matière qui rend la fibre de chanvre rugueuse (aspect d’origine). Dès qu’elle est extraite, la fibre devient encore plus douce.

Ce n’est cependant pas terminé ! Il faudra encore après cette étape, la tisser pour obtenir du textile très soigneux. Lors de ce dernier filage, d’autres fibres peuvent être ajoutées. Le textile obtenu pourra ensuite être utilisé pour confectionner entre autres les vêtements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

− 2 = 1